Schvedranne continue de dévoiler sa techno spoken-word 

Schvedranne continue de dévoiler sa techno spoken-word avec un opus techno révolutionnaire

Schvedranne

Après avoir sorti son single At The Lips Of A Kiss  le 1er juillet dernier, le porte parole de la poésie électronique française Schvedranne continue de dévoiler sa techno spoken-word en invitant l’artiste Erzatz à poser sa voix sur Arme de Destruction Massive, deuxième extrait d’une série de singles électro militants à venir sur le label Slab Note. 

Après des collaborations avec les poètes charismatiques Gilles B. Vachon et le pilier de la beat generation, Jack Hirschman, le producteur Antoine Colonna aka Schvedranne poursuit ses expérimentations musicales croisant les sonorités électroniques et les mots pour délivrer un opus techno révolutionnaire définitivement anticapitaliste. Sur une basse puissante mêlée de synthés intrigants et d’échos de bombes, des samples de percussions et de guitares orientales vont porter le pamphlet de Jack Hirschman, interprété sur ce titre par l’artiste Erzatz.

Après des années de tournées, de soirées techno et de lives effrénés dans des festivals psytrance avec son crew de Salamah Productions, Schvedranne continue à triturer les textures, les samples, et propulse son univers bass music et poésie militante dans le monde de la techno. Schvedranne manie une fois de plus l’émotion des mots et la puissance des sons, pour les faire rayonner cette fois-ci, dans l’univers des raves berlinoises et des dancefloors psychédéliques trance.